23 mars 2013

Au revoir Pietro.

hello

 

Pietro Mennea nous a quitté ce 21 mars , 1er jour de printemps.

Il aura marqué tout notre génération d'athlètes et la méthodologie de son entraîneur le docteur Carlo Vittori aura codifié  l'approche du sprint et rendu l'entraîneur du sprinter plus scinetifique et rationnel. Véritable légende du sport italien, il aura participé à 5 olympiades.

Eddy Ottoz ( ex champion d'Europe 110 H) lui rend hommage sur son site. Je me suis permis de reprendre les paroles d' Eddy.

Pietro se fit remarquer  à l'attention de tous les Européens d'Helsinki 1971, finaliste à l'âge de 19 ans.

Puis de nombreuses années de travail acharné, isolé dans son camp d'entraînement de Formia en symbiose avec Carlo Vittori, son mentor et bourreau. Une relation d'amour-haine qui chaque jour est sublimée à l'état brut, au fil de séances d'entraînement intenses. Personne avant lui n'avait travaillé aussi  dur et personne n'avait  été capable de le faire jusque là.

Avec un détermination à toutes épreuves, il a atteint tous les objectifs qu'il s'était fixés, le record du monde (en battant l'incroyable Tommie Smith Mexique) mais sutout l'or olympique à Moscou.

Petruzzo avec Sara Simeoni était le symbole vivant du miracle de l'athlétisme italien des années '70, le sceau de la réussite effrénée de Primo Nebiolo, la primauté de l'athlétisme scientifique et méthodologique sur les autres sports en Italie. Son parcours l'a emmené jusque la décennie suivante avec comme fin de parcours les 5èmes olympiades de  Séoul en 1988.

Preuve vivante, et souvent répétée, que seul le travail dur paie.

La classe est indépendante des mérites, c'est un cadeau des dieux que vous avez reçu à la naissance, mais sans  la souffrance de l'entraînement  et le travail , on ne va nulle part.

Je me souviendrai de Pietro comme un splendide coureur, un "stakanopiste " irréductible et irremplaçable.




21:04 Écrit par Serge | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.