08 janvier 2011

Les athlètes gelés reprennent vie !

Le SMAC au repos pendant 6 semaines reprend ses activités! 

Catastrophe est le mot sur les lèvres de tous les entraineurs  namurois.Depuis fin novembre, les activités s'étaient , en effet arrêtées.

Tous les athlètes ont été dans l'impossibilité de s'entrainer et donc de respecter leur préparation.

Ainsi , on reprend les données d'entrainement stoppées il y a plus d'un mois. Il ne faut pas faire un dessin pour savoir que la saison indoor n'aura aucun sens dans de telles conditions de préparation.Les perchistes et les sauteurs sont restés à la maison durant plus d'un mois! Les jeunes de l’école d’athlétisme ont également  travaille dans des conditions précaires.

Sans compter que la planification pour la saison d'été s'en trouve aussi compromise. Et dire que l'hiver ne fait que commencer !

Heureusement quelques jeunes athlètes dont Eloïne Guillaume et Julie Smal , Benjamin Dewergiffosse et Hougardy , aspirants élites à la fédération,  ont pu bénéficier d'un stage de 4 jours à Liévin , bien maigre soleil dans cette grisaille. Adrien deghelt et J. Solot, quant à eux , élites à la fédération, ont également dû faire preuve d'imagination entre leur stage pour s'entraîner.

Depuis plusieurs années, le SMAC est en souffrance durant l'hiver de novembre à avril. Les différents projets bidons  d’une salle indoor annoncés  par effet de presse   a eu  évidemment le mauvais  rôle de ne pas placer la ville devant ses responsabilités puisqu’une solution apportée par la Communauté Française allait probablement résoudre ce problème. Or, il s’agissait d’un projet de salle grand format qui dépassait les  besoins du club namurois désireux d’obtenir avant tout un outil d’entrainement adapté à sa taille. . Et aujourd’hui, la ville est placée justement devant ses responsabilités , car le projet a été enterré.

Alors que la ville  n'a plus rien construit pour l'athlétisme  depuis  1974, car l’actuelle piste est une construction de l’Adeps , rappelons-le , le SMAC espère que la ville va enfin réserver une oreille attentive aux demandes des athlètes namurois avec la réalisation d'un outil d'entraînement dès le début de la prochaine législature communale.

Le SMAC  a récemment  investigué et a monté un dossier  pour voir quel serait le cout d'une petite  infrastructure d'entrainement couverte. Celui-ci ne serait  pas si élevé que cela pour une capitale régionale  , vu les subsides alloués pour les infrastructures sportives en Wallonie . ... Et le club namurois a également des idées constructives  à partager sur ce sujet avec les édiles locales.

Le SMAC ,  fort de 600 memebres dont 400 licenciés  , figurant dans le top 5 francophone , seul club à avoir obtenu à 5 reprises le trophée du mérite sportif de la ville durant ces 20 dernières années  mérite très certainement qu'on lui permette de progresser encore et de mener ses meilleurs d'athlètes vers  le haut-niveau ainsi que d'ouvrer  à la formation des jeunes.

Le club a confiance et espère que les responsables communaux seront à fond sur ce projet  novateur et porteur également pour tout le sport local .

 

Revenons à l'actualité. Les LBFA indoor cadets et scolaires , donc.

 

Voici les pré-inscriptions du TEAM:

 

Liouba Garot sur 60m et 200m cadettes , Sarah Muzembo en 60m cadettes, Bruno Henri et Denis Dherde sur 60m et 200m scolaires et Amandine Lerusse sur 60m scolaires.

 

Serge.

 

 

23:00 Écrit par Serge | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.